4. TMI et TMG : parcours, convergences et points de jonction.

Date: 
Fri, 04/22/2016 - 09:45 to 13:00
Place: 

IReMus, 2 rue de Louvois, 75002 Paris, salle de réunion, 1er étage

Summary: 

Cette journée d'étude se propose de mettre TMG en regard avec un projet aux visées similaires : le Thesaurus Musicarum Italicarum (TMI), initié par Frans Wiering à la fin des années 1990. Si les deux projets ont débuté à environ 20 années d'intervalle et s'ils sont dévolus à des sources de sphères géographiques distinctes, ils n'en comportent pas moins de nombreuses similitudes : tous deux mettent en œuvre les mêmes formats d'encodage (TEI P5), ils partagent des philosophies éditoriales proches, enfin, ils sont dédiés à la théorie musicale des premiers temps modernes.   Ces points de convergence méritent une réflexion sur les synergies susceptibles de se créer entre les projets, au niveau de la mise en œuvre des technologies, de l'échange des données et de la reconstitution des réseaux intertextuels entre les sources concernées.  Cette journée d'étude sera également l'occasion de faire un bilan à mi-parcours de la phase préparatoire de TMG, à partir d'un projet qui a su se  maintenir, se renouveler et s'adapter aux évolutions technologiques.

Entrée libre. Pour le bon déroulement de la journée, merci de confirmer votre venue jusqu'à jeudi prochain, 21 avril.

Abstracts: 

 

09:45 Introduction au séminaire-atelier

10:00 Frans Wiering, Department of Information and Computing Sciences, Utrecht University : Thesaurus musicarum italicarum and the Law of the handicap of a head start.

The idea for the Thesaurus musicarum italicarum (TMI) emerged from my research into Renaissance music theory in the early 1990s. One of my most important resources was the Thesaurus musicarum latinarum (TML), containing hundreds of Latin treatises that could be automatically searched. But for my principal interest, Italian music treatises by Zarlino and his contemporaries, a similar resource was lacking. I therefore decided, in 1996, to create one myself. But already then the technical model of TML seemed rather outdated, using unstructured ASCII text only and separating illustrations from their context. Instead I decided to be as state-of-the-art as possible. I would use highly structured SGML markup following the TEI guidelines, provide editorial markup, hyperlinking and annotation facilities, and integrate rich multimedia content. Working along these lines, my collaborators and I managed to create a corpus of over 30 treatises. Some of these were distributed using a novel medium, the CD-ROM, and around 2002 all of them were published on the web using a very powerful SGML web server called DynaWeb.

Fast-forward to 2014. The infrastructure had become too reliant on outdated technology and could no longer be maintained within Utrecht University's web infrastructure. A major overhaul was needed, which, thanks to a grant from DANS, we were able to implement (http://tmiweb.science.uu.nl/). But what was lost in the migration process? Is the 'new' system ready for the 21st century or does it still reflect 1990s ideals and values, in particular an unlimited trust in the willingness of researchers to immerse themselves in technological complexities? I will conclude by discussing some lessons learned about 'musicology-centred' approaches to systems design.

 

11:00 Christophe Guillotel-Nothmann, IReMus (UMR 8223), Paris : Thesaurus Musicarum Germanicarum et la "Law of the Stimulative Arrears" ?

Dans sa contribution à l'article du Grove "Computer and Music", Eleanor Selfridge-Field  avance que la plateforme multimédia Thesaurus Musicarum Italicarum (TMI)  "posera sans aucun doute un jalon décisif pour de nombreuses années à venir" (Selfridge-Field, 2001). La philosophie éditoriale du TMI a, en effet, constitué une source d'inspiration et de motivation essentielle pour le TMG.  Si les deux projets – l'un précurseur,  l'autre ayant pu bénéficier de technologies établies –  ont des parcours très différents, ils doivent relever actuellement des défis communs qui motivent une réflexion partagée.

Les deux projets supposent a priori que des chercheurs en sciences humaines s'impliquent dans des domaines éloignés de leur discipline au profit des technologies de l'information. À ce titre, ils contribuent, à l'instar d'autres projets en humanités numériques,  à redéfinir les limites entre les disciplines. Mais cette approche transversale réclame – tant pour les projets en leur globalité que pour chaque chercheur individuel – un équilibre, difficile à atteindre, entre le temps investi pour la mise en œuvre des technologies et celui consacré à l'exploitation scientifique.

Au-delà,  les deux projets ont dû, à un moment de leur existence, faire  le choix entre un corpus aussi large que possible et celui d'une annotation en profondeur des sources.  Le média informatique est susceptible d'apporter une porte de sortie à ce dilemme. Mais le prix à payer est  le renoncement à la conception de l'édition en tant qu'œuvre achevée et fruit de la réflexion d'un seul chercheur.

Ma contribution résumera l'état de la réflexion, menée dans le cadre de TMG, sur ces questions. À partir d'exemples extraits d'éditions en cours, je reviendrai sur la mise à disposition d'un outil informatique permettant d'automatiser les tâches techniques d'indexation et d'édition. Je reviendrai sur le choix méthodologique consistant à conjuguer,  en un seul corpus, un encodage plus ou moins différencié selon les sources. Enfin je présenterai les solutions informatiques et méthodologiques retenues pour permettre un affinement progressif de l'encodage durant le projet ou dans le cadre de projets connexes et futurs.

 

12:00 Table ronde et discussion.

Hosting and Funding

 
 

Login

Education - This is a contributing Drupal Theme
Design by WeebPal.